Partager, c'est se sentir concerner. Soyez social !

Comment faire de votre titre de profil, non pas l’intitulé d’une fonction, mais la vitrine de votre identité professionnelle en termes de compétences, valeur ajoutée et employabilité ?

Le titre LinkedIn constitue la section de votre profil la plus vue, la plus lue et la plus décisive pour être identifié(e) sur ce réseau professionnel. Nous avons tous longtemps cru que ce titre devait être synonyme de la dernière fonction que nous avions occupée. Ce réflexe est principalement dû au fait que le système rempli par défaut cette case avec le titre de notre fonction actuelle. Or, votre titre de fonction et votre titre de profil LinkedIn ne devraient pas être confondus aussi aisément. La plupart des personnes sur le réseau ne se préoccupent pas de le changer. Cependant autoriser LinkedIn à choisir un titre de profil à votre place ne vous avantage pas forcément dans le cadre d’une réelle démarche de marketing de soi, « personal branding ».

En lien avec les Insights No 1 sur vos compétences-clés et le No 2 sur les recommandations, les suggestions suivantes sont issues de mon expérience de coach, recruteur et chasseur de tête. Le titre de profil avec les 120 caractères qui lui sont alloués, constitue l’espace le plus important à s’approprier dans une démarche de marketing de soi efficace. Par efficace, je veux dire capable de vous faire « détecter » par les utilisateurs du réseau professionnel, de résumer vos compétences-clés et de promouvoir votre valeur ajoutée. Ce titre doit vous représenter en tant que talent qui gère son employabilité en tout connaissance de cause, et ceci, que vous soyez en recherche d’emploi ou non. J’ajouterai que le titre de profil mérite que l’on s’attarde sur sa rédaction en raison d’une part, du poids qu’il occupe dans le schéma d’indexation de LinkedIn et d’autre part, parce qu’il apparaît dans toutes les interactions que vous faites et ferez sur ce réseau professionnel.

Suggestions

Dans mon activité quotidienne, je visite un nombre important de profils plus ou moins bien faits, plus ou moins efficaces en termes de marketing de soi et de visibilité. Fréquemment sollicité par des questions sur le sujet de la part de mes clients, candidats ou entreprises, j’ai décidé de partager avec vous quelques conseils et bonnes pratiques, ainsi que de suggérer certaines choses à éviter.

Que faire pour que votre titre de profil LinkedIn soit « remarquable » ? En tant que recruteur, j’utilise LinkedIn comme vivier de talents au quotidien. Si un(e) candidat(e) souhaite attirer l’attention sur son profil, il ou elle devrait impérativement veiller à ce que son titre fasse apparaître au premier coup d’œil ses compétences-clés résultant en un message clair sur la manière dont celui-ci ou celle-ci veut être identifié(e). Pourquoi devrais-je regarder votre profil de plus près ? Dites-le moi dans votre titre. Synonyme de votre « marque » ou de votre « elevator pitch », votre titre doit être ce qui, en 30-60 secondes, retiendrait l’attention de n’importe quel interlocuteur professionnel en face de vous.

Pensez donc à :

  • vous adresser directement aux personnes susceptibles de vous recruter ou d’être intéressées par votre profil, avec des termes/compétences qui reflètent votre domaine, votre spécialité, votre excellence
  • rechercher la précision de langage tout en étant synthétique
  • raisonner en termes de mots-clefs pour les personnes susceptibles de rechercher vos compétences, ainsi que pour les moteurs de recherche
  • être conscient que certains titres de fonction peuvent exprimer des compétences, mais d’autres non. Par exemple, « Chef de projet » renvoie à une compétence. En revanche, « Directeur informatique » est une fonction hiérarchique et en aucun cas une compétence.

Et n’oublier pas d’accompagner votre titre par le secteur dans lequel vous avez évolué et où vous avez mis en pratique vos compétences (Industrie pharmaceutique, Administration publique, Agro-alimentaire, Articles de luxe et bijouterie, Technologies et services de l’information, Banques, Services financiers, Sécurité informatique et des réseaux, etc.), ainsi que du nom de l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Voici quelques exemples

(désolé pour les anglicismes, ils sont inévitables !)

Une personne se disant IT Consultant n’est pas assez précise. En réalité, ce consultant est par exemple : Front-End/UI Designer Mobile iOS/Android/Win App Developer ou Support de 2ème et 3ème niveau /ITSM, ITIL ou Service desk.

Un Social Media Strategist ne devrait pas s’arrêter à ce titre, mais profiter de rajouter ses domaines de compétences précis selon l’expérience acquise et/ou son actuelle fonction : Marketing Facebook, Formateur LinkedIn, Twitter, Stratégie sociale Podcast ou encore Gestion des contenus numériques.

Et ainsi de suite :

Marketing Manager : App Marketing, E-commerce, Product Marketing, Field and Channel Marketing, Mobile Marketing
Directeur du recrutement : Supply chain, Production, Ingénierie, Approvisionnement et Logistique
ITSM Project Manager : Change Management & Release Management, Certified ITIL Expert, PMP/Agile/Scrum
Coordinatrice en communication : Marketing, Relations Publiques, Production d’événements, Digital marketing ou encore Production audiovisuelle
IS/IT Support Manager : ITIL / CAPM, EasyVista, Support Processes, SLA/SLO, SharePoint, Exchange
Architect avant vente : Office 365, SharePoint, Exchange, Lync, Messaging, UC, Cloud computing
Trader : Treasury, Short Term Interest Rates, Derivatives, Shares
Compliance Officer (Responsable conformité) : Produits dérivés, Produits structurés, Marché des actions en zone euro
Assistante de Direction : Gestion administrative, Prise de procès verbaux, Suivi des budgets, Organisation de voyages d’affaires, Gestion d’agenda et Planning

Pour compléter ces suggestions sur la composition de votre titre, je me permets d’énumérer quelques éléments qui sont, selon moi, à éviter dans un titre de profil.

  • votre numéro de téléphone
  • votre email
  • des caractères spéciaux et symboles : ★
  • mentionner que vous êtes activement en recherche d’emploi, prêt pour de nouveaux challenges, défis ou opportunités
  • vos diplômes sans mention de la spécialisation et/ou de leur transfert en termes de compétences : PhD, MBA, etc.
  • votre fonction si elle ne permet pas de comprendre quelles sont vos compétences réelles ou si elle n’est pas accompagnée de vos aptitudes concrètes : propriétaire, entrepreneur, partenaire, consultant, directeur, fondateur, conseiller, etc.
  • des qualificatifs et des superlatifs qui ne sont pas des compétences : visionnaire, expérimenté, dynamique, doté d’une expérience pratique, orienté sur l’impact, évangéliste, international, EMEA, senior ou junior…
  • des informations extra-professionnelles : amateur de plongée sous-marine, en voyage au tour du monde…
  • des titres dont vous seul(e)s comprenez le sens… ou que seuls quelques initiés comprennent !

L’idée est de favoriser la précision de langage et les termes que l’on sera susceptible de taper dans un moteur de recherche. Mettez-vous à la place de la personne qui recrute ou recherche un professionnel. Est-ce que vous rechercheriez quelqu’un par son numéro de téléphone ou son email ?

Un titre doit refléter en un instant vos compétences et aptitudes « métier ». Tout ce qui relève de l’expérience est de toute façon mentionné dans votre profil, que ce soit votre statut de « senior », votre fonction hiérarchique ou un diplôme spécifique. En outre, laissez les autres (voir Insights No 2) décider et exprimer le fait que vous êtes dynamique, expérimenté, visionnaire ou encore sympathique!

Pour conclure, je n’encourage pas la tendance à mentionner que l’on est en recherche d’emploi ou en quête de nouveaux défis, cela dessert et affaiblit considérablement le profil de la personne. Votre profil LinkedIn et son titre en particulier, en tant qu’outil de marketing de soi, doit promouvoir une identité professionnelle claire et structurée en préservant l’attention et le message sur votre valeur ajoutéeet non sur votre situation et votre condition (chômage, relocation, transition, etc.). En revanche, la section correspondant au « résumé de profil » répond, selon moi, bien mieux à l’expression de vos ambitions, votre statut actuel et vos aspirations professionnelles.

L’identification de ses compétences réelles et leur transfert en une identité professionnelle efficace est une démarche qui le plus souvent demande un accompagnement professionnel. C’est dans ce cadre que je propose mon programme de coaching. Je vous invite à me contacter pour en savoir plus.

Vous aimez ce que vous lisez ? Parlons-en